Créée en 1922 par Jules Reynaud, maire de Lambesc, le nom de la cave des Vignerons du Roy René repose sur l’histoire de la commune, qui fut, en 1453, fortement marquée par l’empreinte du Roy René (Duc d’Anjou, Comte de Provence et de Forcalquier).

Sa fusion avec la cave coopérative de Saint-Cannat (Le Cellier du Bailli de Suffren), en 1998, lui a permis de devenir la première coopérative vinicole des Bouches du Rhône en termes de volume, de clientèle, de modernisme et de « démarche qualité ».

Le Roy René
Duc d'Anjou, Comte de Provence et de Forcalquier

Amateur d’art, de fêtes et des plaisirs de la table, le Roy René est un mécène généreux.

Il consacre son temps à l’administration et au développement de l’Anjou, de la Lorraine et de la Provence.

Il fait prospérer ainsi les villes d’Angers, Aix en Provence et Tarascon qui possèdent alors chacune un établissement monétaire.

A la fin du XV siècle, le Roy René rapporta d’Italie aux Provençaux, l’art de la table avec sa présentation des plus raffinées, le goût dans le bon choix des vins pour le plaisir du palais, savoureux et servis avec tous les plats qui sont présentés aux convives.

Il apporta encore l’art d’élever la vigne et les soins quotidiens qu’on lui doit aujourd’hui et fit donc connaître la viticulture en pays d’Aix.

Ainsi, les Provençaux adoptèrent d’excellents cépages, le propice climat ensoleillé de notre région faisant le reste.

Jules-Reynaud-AL-2-890x1024

Jules Reynaud - Fondateur de la cave en 1922
Maire de Lambesc de 1919 à 1925

En 1922, il fonde la cave coopérative vinicole de Lambesc, qui s’est étoffée au fil du siècle, grâce au nombre croissant des coopérateurs, toujours plus nombreux.

Depuis, c’est dans un souci de respect du « Bon Roy René », ainsi que de son goût prononcé pour les plaisirs de la table et du bon vin, que la cave coopérative s’applique tous les jours à une conduite raisonnée du vignoble, la protection de l’environnement et la qualité de ses vins.